sept 2014 16
www.6yka.com

Crédit : www.6yka.com

Viktor Troicki n’aura pas besoin d’une wild card pour figurer dans le tableau principal du Geneva Open. Le Serbe occupe désormais la 170e place du classement de l’ATP au lendemain de la conquête de son deuxième titre de l’année sur le front des Challengers.

Deux semaines après sa victoire à Come, Troicki a enlevé le tournoi de Banja Luka en Bosnie-Herzégovine. Il a battu deux top 100 en demi-finale et en finale, le Slovène Blaz Rola (ATP 85) et l’Espagnol Albert Ramos-Vinolas (ATP 75).

Suspendu une année pour avoir refusé un contrôle anti-doping l’an dernier à Monte-Carlo, Troicki a renoué avec la compétition en juillet à Gstaad. Il était alors classé 847e mondial. A Gstaad, il avait manifesté son intention de participer au Geneva Open 2014.

sept 2014 11

Par Laurent Morel – Jeudi 11 septembre 2014 – Lien vers l’article

La demi-finale de Coupe Davis suscite l’engouement à Genève. Les 18’500 spectateurs n’auront toutefois pas tous une visibilité optimale.

storybild
Plus de 3000 de fans ont assisté à l’entraînement mercredi à Genève. (photo: Keystone)

La folie de la Coupe Davis s’apprête à nouveau à rendre folle la salle de Palexpo. L’enthousiasme pour la rencontre de Coupe Davis de ce week-end entre la Suisse et l’Italie ne cesse de monter. A son arrivée à Palexpo, Roger Federer s’est réjoui de passer «du plus grand stade au deuxième plus grand du monde». Le Bâlois n’avait pas tout à fait raison. Si l’US Open se joue dans le plus sur le plus grand court de tennis permanent (22’500 places), plusieurs parties de Coupe Davis ont eu lieu dans des enceintes plus grandes, à l’image de la finale 2004, à Séville (27’200 sièges).

Les deux matches de Coupe Davis à Palexpo cette année ne font pas que des heureux dans la Cité de Calvin. En effet, le Challenger de Genève tire la langue. «Ces rendez-vous offrent une bonne promotion pour le tennis, mais on souffre énormément financièrement, explique le directeur du tournoi, Daniel Perroud. On s’appuie beaucoup sur le tissu économique local, mais beaucoup de sponsors, qui ont misé sur la Coupe Davis, ont décidé de passer leur tour cette année.»

Le Geneva Open, élu meilleur Challenger en 2013, espère encore grandir. Pour obtenir le label ATP 250 au cours des prochaines années, il devra quitter le Centre sportif de la Queue d’Arve, trop petit. Palexpo étant occupé au dates du tournoi (fin octobre), les organisateurs cherchent une nouvelle place dans le calendrier, et envisagent de le jouer sur d’autres sites (patinoire des Vernets ou tournoi en extérieur). «Il y a la place pour un troisième tournoi ATP en Suisse (ndlr: après Bâle et Gstaad), relève René Stammbach. Genève serait l’endroit idéal.» Le président de Swiss Tennis espère également revoir un tournoi WTA en terre helvétique. «Mais cela ne sert à rien sans sponsor principal solide», souligne-t-il. Avec une capacité de 18’500 spectateurs, l’arène éphémère genevoise reste la plus grande à accueillir des matches en indoor, depuis la spectaculaire demi-finale remportée face au Brésil en 1992. «L’engouement était immense, se rappelle Daniel Perroud, organisateur du match. Pour la Suisse, l’histoire d’amour avec la compétition a démarré à ce moment. Depuis, les spectateurs sont fidèles.» Ils n’hésitent d’ailleurs pas à débourser plusieurs centaines de francs pour venir encourager leurs idoles le temps d’un week-end.

Genève mieux lotie que New York ou Séville

Sauf que dans d’aussi grands stades, la question de la visibilité se pose. «A New York ou à Séville, il est clair qu’on ne voit pas grand-chose depuis le haut des gradins, reconnaît René Stammbach, président de Swiss Tennis. Mais en Coupe Davis, c’est surtout l’ambiance qui compte, qui est appréciée.» Daniel Perroud abonde: «Les gens préfèrent voir les Suisses s’imposer dans un mauvais match que l’inverse. Contrairement à d’autres tournois, les spectateurs ne sont pas forcément tous de grands connaisseurs de tennis.»

A Genève, Stammbach assure que le public ne sera pas gêné. «Cela sera différent selon les places, mais les tous les spectateurs verront bien le jeu.» Cela n’aurait peut-être pas été le cas si ce match s’était déroulé dans des stades à Berne ou à Bâle, comme envisagé dans un premier temps. Au final, les joueurs avaient affiché leur préférence pour une rencontre en indoor, et donc à Genève. La solution convient à Swiss Tennis, qui prévoit un budget de 6,5 millions pour le week-end. Le quart de finale contre le Kazakhstan en avril avait déjà rapporté d’argent que prévu.

Une finale record dans un stade?

Une éventuelle finale (21-23 novembre) aurait également certainement lieu en indoor. Elle se jouerait soit à Prague (14’000 places), soit en France. «Le Sud de la France et Lille ont été évoqués», lâche René Stammbach. Si la ville du Nord était choisie, le stade Pierre-Mauroy, récemment choisi pour recevoir l’Euro 2015 de basket, pourrait accueillir jusqu’à 30’000 spectateurs en configuration tennis. Et exploserait le record de Palexpo.
Se méfier des Italiens
Pour la troisième demi-finale de son histoire, l’équipe de Suisse de Coupe Davis se présentera en immense favorite dès vendredi à Genève. Mais voilà, l’Italie ne lui offrira en aucun cas la qualification sur un plateau. Si Federer n’a jamais perdu contre les quatre joueurs transalpins présents à Palexpo, Wawrinka, lui, aura la pression dès son entrée en lice. Le Vaudois devrait affronter le fantasque Fognini. L’Italien a remporté leur dernier affrontement, à Acapulco en 2013, mais Stan mène 3-1 dans les duels. Une défaite plongerait la formation du capitaine Severin Lüthi dans le doute. Surtout lorsqu’on sait que la paire de double Federer - Wawrinka reste sur quatre revers en Coupe Davis.

août 2014 29
benevoles

Engagez-vous !!

Comme chaque année, le tournoi n’est rien sans eux : les bénévoles !
Nous recherchons des personnes pour le contrôle d’accès (souvent au bord des terrains), des chauffeurs pour conduire les joueurs et les arbitres, et bien sûr, des ramasseurs de balle !
Les juges de ligne ont déjà été sélectionnés.

Ainsi, si vous êtes intéressé, consulter cette page pour plus de détails ! Merci d’avance pour votre aide. :-)

août 2014 25
Source : AP Photo/Andrew Brownbill

Source : AP Photo/Andrew Brownbill

Après Viktor Troicki, un autre joueur de premier plan souhaite venir cette année à Genève : Marcos Baghdatis. Finaliste 2006 de l’Open d’Australie, le Chypriote entend redonner à 29 ans un second souffle à sa carrière. Il occupe aujourd’hui la 86e place mondiale et vient de remporter trois Challengers cet été, à Nottingham, à Vancouver et à Aptos.

Le Chypriote est bien sûr en lice cette semaine à l’US Open. Il affrontera mardi au premier tour le Croate Marin Cilic, tête de série no 14 du tableau.

août 2014 19

Yann Marti et Marco Chiudinelli sont les deux Suisses en lice dès aujourd’hui dans le tournoi de qualification de l’US Open dont la tête de série no 1 est notre double Champion Malek Jaziri.

Marco Chiudinelli affrontera l’Ukrainien Sergei Bubka qui avait participé au Geneva Open en 2012 quelques jours avant d’être victime d’un terrible accident sur un balcon à Paris.

Yann Marti, quant à lui, sera opposé au Slovène Aljaz Bedene, tête de série no 17. Le joueur valaisan fera l’objet ce soir d’un reportage de Pierre-Alain Dupuis au 19.30 de la RTS. A voir en live ou sur le site www.rts.ch.

Page 1 sur 21123451020Dernière page »