Fév 2015 17

Le Geneva Open ne pouvait rêver d’une meilleure promotion. A Rotterdam, Stan Wawrinka a démontré s’il le fallait encore qu’il était bien aujourd’hui l’un des cinq meilleurs joueurs du monde. Sa victoire dans un tournoi indoor – la première de sa carrière – qui réunissait tout de même quatre joueurs du top-ten fut extrêmement probante.

Le public genevois aura donc le bonheur de suivre en mai prochain un joueur qui possède toutes les armes pour gagner un deuxième tournoi du Grand Chelem. On rappellera que Stan ne fut pas loin de conserver son titre à Melbourne.

La présence de Stan Wawrinka à notre conférence de presse du jeudi 5 février a bien sûr suscité le buzz dans les médias. L’intérêt que suscite la première édition du Geneva Open est bien réel. Plus de 1000 billets ont déjà été écoulés. La vente des business seats et des loges marchent fort.

Fév 2015 05

La billetterie est disponible !!

Cliquer ici !

Fév 2015 05
Suivie par des journalistes venus des trois régions linguistiques du pays, la première conférence de presse du Geneva Open tenue ce jeudi dans les salons du Swissotel Metropole a rencontré un franc succès. Elle le doit surtout aux présences de Ion Tiriac, le promoteur du tournoi, et de Stan Wawrinka, la tête d’affiche de ce Geneva Open 2015 qui se déroulera du 15 au 23 mai sur les courts du TC Genève au Parc des Eaux-Vives.

Stan Wawrinka a rappelé que son engagement de trois ans avec le Geneva Open lui donnait une occasion supplémentaire de jouer devant « son » public. Il estime que sa présence à Genève ne l’empêchera de briller à Roland-Garros, dont les trois coups seront donnés le lendemain de la finale du Geneva Open. Avec un bye au premier tour et une finale agendée au samedi, cet enchaînement inédit ne devrait pas lui poser un problème insoluble.

Ion Tiriac a, pour sa part, déclamé son amour pour Genève, une ville qu’il a découverte il y a un demi-siècle. Conquis par notre ville, il promet que le Geneva Open sera une réussite, qu’il constituera l’un des grands rendez-vous de l’année. Avec son équipe et fort de l’expérience acquise depuis plus de dix ans à Madrid, Ion Tiriac ne s’interdit pas de rêver en couleur. L’écrin magnifique du Parc des Eaux-Vives donnera à ce tournoi un cachet unique.

Ion Tiriac a par ailleurs annoncé la tenue d’un tournoi de préqualifications destiné aux joueurs suisses. Ce tournoi offrira deux wild-cards pour le tableau des qualifications qui débuteront le vendredi 15 mai. Il entend également oganiser un tournoi juniors dont les finalistes obtiendront également un sésame pour les qualifications du Geneva Open. Ion Tiriac veut que le Geneva Open serve la cause du tennis suisse. Cette idée de deux tableaux de préqualifications réservés aux joueurs du cru va dans ce sens. L’un des hommes qui connaît le mieux les rouages du tennis a réussi son grand retour à Genève. Avec Ion Tiriac, le Geneva Open a la chance de bénéficier de l’incomparable expérience de l’un des observateurs les plus avisés du monde du tennis.

Ion Tiriac fera l’objet d’une longue interview dans la prochaine édition du « Matin Dimanche ».

 

Jan 2015 21
M Baghdatis  (5)Baghdatis poursuit son beau parcours…

 

Belles surprises venues de Melbourne. Les deux derniers vainqueurs du Geneva Open joueront vendredi les seizièmes de finale des Internationaux d’Australie.

Victorieux à la Queue d’Arve en 2011 et 2013, Malek Jaziri (ATP 75) a battu Edouard Roger-Vasselin (ATP 119) en cinq sets. Le Tunisien n’avait jamais été aussi loin dans un tournoi du Grand Chelem. Son prochain adversaire sera l’espoir australien Nick Kyrgios (ATP 53).

Marcos Baghdatis (ATP 78), vainqueur du Geneva Open 2014, a éliminé la tête de série no 20 David Goffin en quatre sets. Le Chypriote a étouffé le Belge pour obtenir le droit de défier Grigor Dimitrov (no 10), le… dernier vainqueur du Challenger disputé sur les terres du Drizia-Miremont en 2010.

Jan 2015 19

Trois no 1 mondiaux ont remporté le tournoi ATP de Genève lors de sa première « vie » entre 1980 et 1991: Björn Borg (titré en 1981), Mats Wilander (1982 et 1983) et Thomas Muster (1991). Ce tournoi, appelé le Martini Open jusqu’en 1986 puis le Barclay Open s’est déroulé dans l’écrin extraordinaire du Parc des Eaux-Vives que le Geneva Open remettra en valeur dès ce printemps.

Ce tournoi ATP avait lieu en septembre dans la douceur de l’été indien. Outre les trois joueurs cités, il a attiré d’autres authentiques champions : Vitas Gerulaitis, Adriano Panatta, Manuel Orantes, Ilie Nastase, Guillermo Vilas, Henrik Sundsrom, Henri Leconte, Guy Forget, Andreï Medvedev, Sergi Bruguera, Alberto Mancini, Goran Ivanisevic, Aaron Krickstein et Andreï Chesnokov. Cette liste n’est pas exhaustive.

Même s’il n’a pas vraiment souri à Heinz Günthardt, le « pionnier » du tennis suisse, le tournoi de Genève a favorisé l’éclosion des joueurs du cru. En 1987, Claudio Mezzadri a cueilli le titre à la surprise générale. Deux ans plus tard, Marc Rosset, alors 157e mondial, déjouait tous les pronostics pour s’imposer en finale à 18 ans devant l’Argentin Guillermo Perez-Roldan.

Le record de spectateurs de ce tournoi fut établi en 1981, l’année de la présence de Björn Borg qui devait remporter justement à Genève le 64e et dernier titre de sa carrière. L’affluence sur la semaine s’était élevée à 24 000 spectateurs.

Durant ces douze éditions, ce tournoi fut également un grand rendez-vous de la société genevoise, attirée bien sûr par le cadre enchanteur du Parc des Eaux-Vives. Le Geneva Open entend perpétuer cette tradition tout en veillant à pratiquer une politique des prix raisonnable. La présence de Stan Wawrinka fera, en effet, de cette semaine une grande fête du tennis.

Page 1 sur 212